Les Sentinelles du Climat

0%

Les Sentinelles du Climat

Portail scientifiques

Les acteurs

Les structures mettant en œuvre le programme

Cistude Nature mène depuis 2001 des programmes d’étude et de conservation d’espèces patrimoniales. Dans ce cadre, elle a animé le PRA Cistude d’Europe et anime actuellement le PRA Sonneur à ventre jaune. Elle est aussi à l’origine de l’Atlas des Reptiles et des Amphibiens d’Aquitaine, et de l’Atlas des Mammifères sauvages d’Aquitaine (en coréalisation avec la LPO Aquitaine).
Dans le but de remplir sa mission de préservation de la nature, elle définit et met en œuvre des plans de gestion écologique sur différents sites de Gironde et des Landes.
Depuis 1995, Cistude Nature est investie dans la sensibilisation à l’environnement et au développement durable, au contact des publics lors d’animations scolaires ou grand public, ou en produisant des outils de médiations (films documentaires, ouvrages, expositions, outils pédagogiques type mallettes ou sentiers d’interprétation, productions web).

Personne ressource : Fanny Mallard, coordinatrice du programme

Depuis 1990, le Conservatoire des Espaces Naturels d’Aquitaine, association loi 1901 de protection de la nature, contribue à préserver la biodiversité de la région par l’étude et la mise en œuvre d’une gestion écologique des milieux naturels. Aujourd’hui, il est devenu un intervenant majeur en matière de diagnostics écologiques et de gestion conservatoire du patrimoine naturel régional.
Les missions du CEN Aquitaine sont :
– l’analyse des milieux naturels et la compréhension de leur fonctionnement  par des études et des inventaires scientifiques,
– l’élaboration et la mise en œuvre de plans de gestion définissant les opérations de restauration et d’entretien nécessaires au maintien de la biodiversité,
– la valorisation du patrimoine naturel, la sensibilisation des populations par des actions de terrain.

Personne ressource : Pierre-Yves Gourvil, chargé de projets régionaux

Le Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique (CBNSA) est un syndicat mixte, agréé par le Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire (MEEDDAT) depuis 200, dont les missions sont :
– la connaissance de la flore sauvage et des habitats naturels et semi-naturels,
– l’identification, le suivi et la conservation des espèces rares et menacés de la flore sauvage ainsi que des habitats sensibles et patrimoniaux,
– l’appui technique et scientifique concernant la flore sauvage et les habitats naturels et semi-naturels auprès des services de l’Etat (établissements publics, collectivités territoriales),
– l’information et l’éducation du public à la connaissance et à la préservation de la diversité végétale.
Le territoire d’agrément et d’intervention du CBNSA couvre l’ensemble des régions Aquitaine (hormis la partie montagneuse des Pyrénées-Atlantiques) et Poitou-Charentes.

Personne ressource : Grégory Caze, directeur scientifique ou Kévin Romeyer, chargé de mission

Le CBNSA coordonne les actions menées en Limousin par le CBN Auvergne et celles menées par le CNB Pyrénées-Midi-Pyrénées dans le cadre des sentinelles du climat.

Le Groupe Mammalogique et Herpétologique du Limousin est une association loi 1901. Depuis plus de 20 ans, elle développe ses actions autour de l’étude, la préservation et la diffusion des connaissances sur les mammifères, reptiles et amphibiens du territoire. Le GMHL s’appuie sur un réseau de bénévoles actifs et de partenaires pour déployer des actions répondant à ses trois missions principales : étudier, protéger, partager.

Personne ressource : Julien Jemin

La Société entomologique du Limousin (S.E.L.) a pour objet de rassembler les personnes intéressées par l’étude et la protection des Insectes et autres arthropodes du Limousin ainsi que par la préservation des habitats naturels de ces espèces.
Pour ce faire, depuis 1986, la S.E.L. favorise la mise en relation et les échanges entre les personnes partageant un intérêt pour l’entomologie ; promeut la connaissance entomologique par tout moyen scientifique et d’éducation ; coopère avec les organismes, collectivités, associations en apportant son expertise.

Personne ressource : Romain Chambord, chargé de mission.

Construites autour de la place centrale accordée à l’espace, aux lieux et aux territoires, les recherches menées à PASSAGES sont intrinsèquement pluridisciplinaires. L’UMR se structure autour de quatre thématiques principales : Territoire – Environnement – Dispositifs de normalisation de la réalité – Corps et sujets ; et de trois champs transversaux qui constituent les focales du laboratoire : Médiation ; Transition ; Traduction.
Outre ces différences, trois éléments caractérisent les démarches que nous suivons : l’ancrage empirique des recherches, l’interaction avec les acteurs politiques, sociaux et économiques, le développement d’un processus réflexif qui interroge l’ensemble de la chaine de production de savoirs.

 

Le laboratoire du Centre d’Etudes Biologiques de Chizé (CEBC) est situé dans les Deux-Sèvres, au sud de Niort, dans la forêt domaniale de Chizé. Une équipe constituée d’une dizaine de chercheurs, d’une soixantaine d’ingénieurs, de techniciens et d’étudiants développent des programmes d’étude, en écologie, sur les animaux sauvages dans leur milieu naturel.

Personne ressource : Olivier Lourdais, chercheur

Rattaché au CNRS et à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, le Laboratoire de Mathématiques et de leurs Applications fait partie de la fédération IPRA FR952. Les axes de recherches de ce laboratoire sont : les probabilités et la statistique, l’algèbre et la géométrie, ‘analyse d’équations aux dérivées partielles, et l’analyse et la simulation numérique.
Le LMAP utilise ses compétences via le développement et l’utilisation de codes de calcul dans des domaines d’application variés : Ingénierie pétrolière (imagerie profondeur) et simulation de réservoir, Aérothermodynamique (combustion et refroidissement), Hydrodynamique et transport de polluants, Fiabilité et sûreté de fonctionnement en milieu industriel, Plans d’expérience et contrôle qualité, Analyse de données et méthodes statistiques d’aide à la décision, Environnement et domaine du vivant.

Personne ressource : Franck d’Amico , Maître de conférences HDR

Le GRAINE Aquitaine (Groupe Régional d’Animation et d’Information sur la Nature et l’Environnement) est né en 1992 : une initiative des acteurs de l’éducation à l’environnement pour une mise en réseau et la coordination de leurs actions au niveau régional. Il s’agit de favoriser les contacts, les échanges, une réflexion et des actions communes.
GRAINE Aquitaine regroupe environ 80 structures d’éducation à l’environnement et des adhérents individuels (animateurs, formateurs, enseignants, étudiants, parents…).
Ses missions :
– animer et représenter le réseau de l’éducation à l’environnement en Aquitaine,
– coordonner et porter des projets de formation, d’accompagnement, d’information et de documentation,
– définir et mettre en œuvre des actions régionales en éducation à l’environnement avec les membres du réseau.

Personne ressource : Jason Lapeyronie

L’Observatoire Aquitain de la Faune Sauvage est un dispositif dédié à la coordination et à la valorisation des informations faunistiques en Aquitaine. Il a pour vocation d’améliorer l’échange d’informations, l’accès à la connaissance et l’identification des enjeux liés à la préservation de la faune sauvage et de ses habitats.
Par son rôle d’observatoire et de plateforme régionale d’échange de données, c’est un centre d’appui technique pour les décideurs publics et les acteurs régionaux.

Personne ressource : Marie Barneix, chef de projets.

Les partenaires facilitant le travail sur le terrain

Mais aussi : le CPIE de Seignanx, la commune de Bassens,  le Syndicat Intercommunal d’Aménagement des Eaux du Bassin Versant des Etangs du Littoral Girondin, la commune de Losse, la commune de le Sen, la commune de Saugnacq et Muret, le groupement forestier de la lande du Thus

Et pour l’éducation à l’environnement : les Savanturiers.

Le comité scientifique du programme

Hervé Le Treut, Président d’honneur
Il est Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie, directeur de l’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL) et membre de l’Académie des Sciences. Ses travaux portent sur la modélisation numérique du système climatique et la compréhension des perturbations radiatives du climat, en particulier le rôle de l’effet de serre additionnel lié aux activités humaines. Il s’intéresse aussi aux impacts des changements climatiques et à l’analyse des risques environnementaux associés. Il est Président de AcclimaTerra.

Inge Van Halder, INRA / Université de Bordeaux, UMR Biodiversité Gènes et Ecosystèmes
Ses activités au sein du laboratoire BIOGECO portent sur la conservation de la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes forestiers. Elle travaille plus particulièrement sur les papillons de jour.

Oliver Lovelec, INRA / Université de Rennes, UMR Ecologie et Santé des Ecosystèmes
Ses thèmes de recherche sont les suivants :
-Étude des mécanismes de dispersion et de colonisation des espèces qui réalisent des invasions biologiques
-Étude des mécanismes qui expliquent les conséquences des introductions
– Participation à l’élaboration de stratégies de gestion des populations invasives

Claude Miaud, CNRS, Centre d’Écologie Fonctionnelle et Évolutive
Directeur EPHE du Centre d’Écologie Fonctionnelle et Évolutive, ses recherches se situent dans le champ de l’écologie évolutive, souvent avec un point de vue conservatoire. Il étudie les variations au sein de populations (majoritairement des Amphibiens) le long de gradients (altitude, polluants), pour identifier les adaptations locales dans les traits d’histoire de vie. Il a développé des recherches en épidémiologie pour comprendre les dynamiques des maladies affectant les populations d’Amphibiens, et continue des recherches éco-éthologiques sur la dispersion des amphibiens.

Sylvain Delzon, INRA / Université de Bordeaux, UMR Biodiversité Gènes et Ecosystèmes
Il est chercheur dans l’équipe Écologie et Génomique Fonctionnelle de l’UMR BIOGECO. Ses recherches portent sur l’adaptation des forêts au changement climatique et sur l’adaptation et l’évolution des espèces arborescentes au stress hydrique.

Yohana Cabaret, AcclimaTerra
Titulaire d’un doctorat sur les géoressources et l’environnement, elle est aujourd’hui chargée de mission à AcclimaTerra, comité scientifique régional sur le changement climatique en Nouvelle Aquitaine.

Didier Grimal responsable Etudes et Climatologie à la DIRSO de Météo France